Hétérogénéité, différenciation et contextualisation en français langue étrangère et seconde

La revue « Le français dans le Monde : Recherches et Applications » – le périodique de l’Association internationale des professeurs de français – vient de sortir son dernier numéro 72 coordonné par Catherine David et Amélie Leconte, toutes deux maîtresses de conférences à AMU et membres du LPL.

Parmi les auteurs, de nombreux collègues du LPL ont apporté une contribution au semestriel dédié ici à la thématique « Hétérogénéité, différenciation et contextualisation en français langue étrangère et seconde » : Marion Tellier, Bingjie Yun, Marco Cappellini, Paul Pouzergues, Emilie Lebreton, Amélie Leconte, Catherine David.

Le sommaire : https://www.fdlm.org/wp-content/uploads/2022/07/sommaire-RA72_001-184_BAT_MEP.pdf

La revue : https://www.fdlm.org/supplements/recherches-et-applications/recherches-et-applications-n72/

S’écouter ou se regarder parler

Marc Sato, chargé de recherche CNRS au LPL, vient de publier un article dans la revue Cortex portant sur l’influence distincte des processus prédictifs moteurs et visuels sur les traitements corticaux auditifs lors de la production et perception de la parole.

Référence :  Marc Sato. Motor and visual influences on auditory neural processing during speaking and listening. Cortex, 2022, 152, 21-35 (https://doi.org/10.1016/j.cortex.2022.03.013)

Vous trouverez le texte intégral de l’article sous ce lien direct ou en effectuant une recherche via l’interface de recherche AMU.

Résumé :

Que ce soit lors de la production ou de la perception audiovisuelle de la parole, des processus prédictifs moteurs endogènes ou visuels exogènes sont traditionnellement considérés comme jouant un rôle clé dans les processus auditifs corticaux de décodage acoustico-phonétique. Cette étude en électroencéphalographie avait pour objectif de déterminer et comparer l'influence respective de ces deux effets prédictifs endogènes et exogènes sur les réponses corticales auditives. Pour ce faire, il était demandé aux participants de produire à haute voix des voyelles puis d’écouter passivement leurs productions précédemment enregistrées, ces deux tâches étant réalisées avec ou sans retour visuel. En accord avec la littérature, les résultats montrent une réduction d’amplitude des réponses évoquées auditives lors de la production de parole ce, indépendamment du feedback visuel. Par contraste, l'ajout de mouvements visuels orofaciaux au signal acoustique de parole a réduit la latence des réponses évoquées auditives, indépendamment de la tâche motrice ou perceptive. Pris ensemble, ces résultats suggèrent des influences motrices et visuelles, de suppression et de facilitation neurale, fonctionnellement distinctes sur les traitements corticaux auditifs lors de la production et perception de la parole.

Cette étude a été réalisée au Centre d’Expérimentation de la Parole et entièrement financée par l’équipe Ready du Laboratoire Parole et Langage (coût total de 240€ pour le dédommagement des participants ; utilisation du matériel mutualisé du CEP et du LPL et de logiciels libres).

 

Crédits photos : Antoine Doinel

Choisit-on ses mots en fonction de l’interlocuteur (même quand ce dernier est un robot) ?

En tant que 1ère auteure, Giusy Cirillo (Doctorante LPL/ILCB) vient de publier en collaboration avec d’autres membres du LPL et de l’Université de Barcelone un article dans la revue Cognition portant sur l'alignement inter-individuel dans la communication parlée.

Référence :

Giusy Cirillo, Elin Runnqvist, Kristof Strijkers, Noël Nguyen, Cristina Baus. Conceptual alignment in a joint picture-naming task performed with a social robot. Cognition, Elsevier, 2022, 227, p. 105213. 10.1016/j.cognition.2022.105213

Article en texte intégral : https://authors.elsevier.com/a/1fMPm2Hx2pivT

 

Résumé :

Dans cette étude, nous avons cherché à savoir dans quelle mesure l'alignement s'opère à un niveau pré-linguistique, et plus spécifiquement au niveau des concepts que l'on se prépare à faire passer dans le message.

Dans l'expérience, chaque participant accomplissait une tâche de dénomination d'image conjointe, avec le robot social Furhat qui servait de partenaire au participant. Pour chaque image présentée, un indice de couleur indiquait si l'image devait être dénommée par le participant ou par le robot.

On sait que lorsque nous devons dénommer des objets, nous avons une préférence claire pour les noms associés au niveau de base. Par exemple, lorsqu'on voit apparaître l'image d'un chien que nous n'avons encore jamais vu, nous avons tendance à répondre « chien » plutôt que « mammifère », « animal » ou encore « Médor ». C'est cette tendance que nous avons entrepris de manipuler.

Pour une partie des images, nous avons fait dire à Furhat un terme atypique renvoyant à la catégorie super-ordonnée (exemple : « mammifère » plutôt que « chat »). La question que nous avons soulevée est la suivante : En voyant apparaître un animal différent (exemple : un ours), qu'allait faire le participant ? Allait-il dire « ours » ou bien « mammifère » ? Les résultats ont montré que le participant avait tendance à opter lui aussi pour le terme renvoyant à la catégorie super-ordonnée (« mammifère »).

Ces résultats indiquent ainsi que, dans une tâche de dénomination d'image conjointe conjointe, l'alignement avec le partenaire va au-delà de la forme des mots et s'étend jusqu'au niveau conceptuel.

 

Crédits photo : Giusy Cirillo

Cours, cœur, corps au temps du Covid ou comment maintenir le lien à distance

Catherine David et Marion Tellier (LPL/AMU) viennent de publier un article dans le dernier numéro de la revue Les Langues Modernes qui propose des retours d’expériences et des solutions d’adaptation pour l’enseignement des langues en temps de confinement.

 Référence :
Catherine David, Marion Tellier. Cours, cœur, corps au temps du Covid ou comment maintenir le lien à distance. Les Langues Modernes, Association des professeurs de langues vivantes (APLV), 2021, Confinement et enseignement-apprentissage des langues - 1. Confinement et langues : choc collectif et solutions, 4 (1). ⟨hal-03693203⟩

Article en texte intégral : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03693203
Le site Web de la revue : https://www.aplv-languesmodernes.org/spip.php?article9374

Résumé : L’épisode Covid nous a confinés derrière nos écrans bouleversant ainsi la dynamique et l’ambiance de classe. Nous avons œuvré pour maintenir le lien créé auparavant malgré ou grâce à la distance. Cet article relate une expérience vécue auprès d’étudiants multilingues dans des cours de FLE à l’Université d’Aix-Marseille pendant la période de confinement du printemps 2020. Il questionne l’utilisation des ressources multimodales pour garder le contact, enrichir les échanges et stimuler le plaisir d’apprendre ensemble. Il est structuré en trois parties : 1) la question de la scénarisation en ligne, 2) le maintien de la dynamique de groupe et 3) la place du corps et des sensations à l’écran.

 

Crédit images : Visioconférence photo créé par DCStudio - fr.freepik.com

Glottopolitiques engagées et solidaires : contextes, idéologies, histoire

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution du numéro spécial « Glottopolitiques engagées et solidaires : contextes, idéologies, histoire » co-coordonné par Emilie Lebreton (LPL), Fabienne Leconte (DYLIS) et Coraline Pradeau (ERALO). Il a été publié dans la revue de sociolinguistique « Glottpol » disponible en texte intégral sur la plateforme Open Edition.

Référence : Emilie Lebreton, Fabienne Leconte, Coraline Pradeau. Glottopolitiques engagées et solidaires : contextes, idéologies, histoire. Glottopol, 2022. ⟨halshs-03612637⟩.

Lien vers la revue : https://journals.openedition.org/glottopol/684
Archive ouverte HAL : https://halshs.archives-ouvertes.fr/LPL-AIX/halshs-03612637

Résumé :
Ce numéro met en avant des actions glottopolitiques d’acteurs non étatiques, qui prennent le relai ou le contre-pied de politiques linguistiques institutionnelles, en France et ailleurs. La glottopolitique a été définie comme englobant aussi bien les actions de politique linguistique étatique que « les actes minuscules et familiaux » (Guespin & Marcellesi, 1986 : 15). Pour les initiateurs du concept, les actions glottopolitiques sont mises en place à tous les échelons sociaux, loin de concerner les seules institutions. Les auteurs ont appelé à porter le regard plus largement, au-delà des seules instances de légitimation officielle. […] Les contributions réunies ici témoignent d’actions engagées et solidaires. L’ensemble des contributions se répartit en deux grands domaines : les langues minorées et diverses actions de revalorisation mises en place d’une part, et, d’autre part, l’accueil de personnes migrantes, essentiellement en France. Ces deux domaines restent particulièrement investigués en sociolinguistique aujourd’hui.

Nouvelles recommandations pour la recherche expérimentale MEG/EEG

Nous avons le plaisir de vous informer du dernier article co-publié par Anne-Sophie Dubarry et Clément François (LPL) au sujet des bonnes pratiques pour la recherche expérimentale utilisant la magnéto- et l'électroencéphalographie. Il fait partie d’un dossier spécial de la revue NeuroImage qui a été élaboré suite à la conférence LiveMEEG2020, co-organisée également par les deux chercheur.e.s du laboratoire.

Référence : Good Scientific Practice in MEEG Research: Progress and Perspectives / Guiomar Niso, Laurens R. Krol, Etienne Combrisson, A.-Sophie Dubarry, ... Maximilien Chaumon. In Press, Journal Pre-proof, Available online 10 March 2022

Lien vers l’article en texte intégral : https://doi.org/10.1016/j.neuroimage.2022.119056

Dossier spécial « SI: Advances in Scientific Practice for MEEG research » : NeuroImage | Advances in Scientific Practice for MEEG research | ScienceDirect.com by Elsevier

Quel rôle joue le genre grammatical dans l’apprentissage du vocabulaire en L2 ?

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution de l’article Cross-linguistic gender congruency effects during lexical access in novice L2 learners: evidence from ERPs co-écrit par Ana Zappa, Deirdre Bolger et Cheryl Frenck-Mestre (LPL/ILCB) en collaboration avec Daniel Mestre et Jean-Marie Pergandi du ISM/CRVM.

Référence :

Ana Zappa, Daniel Mestre, Jean-Marie Pergandi, Deirdre Bolger, Cheryl Frenck-Mestre. Cross-linguistic gender congruency effects during lexical access in novice L2 learners: evidence from ERPs. Language, Cognition and Neuroscience, Taylor and Francis, In press, ⟨10.1080/23273798.2022.2039726⟩⟨hal-03599139⟩

Document en texte intégral sur HAL :
https://hal.archives-ouvertes.fr/LPL-AIX/hal-03599139v1

Résumé :
Lors de cette étude des apprenants novices ont acquis un vocabulaire restreint dans une deuxième langue au travers de jeux interactifs sur ordinateur. Les résultats comportementaux et en électroencéphalographie indiquent un apprentissage rapide de mots en deuxième langue. Par contre, nous avons observé un effet de congruence de genre grammatical : les mots ayant le même genre dans la première et la deuxième langue ont été mieux intégrés. Ces résultats suggèrent que le chevauchement de genre grammatical entre la première et deuxième langue exerce une influence importante sur l’activation lexicale pendant les premiers stades de l’établissement d’un nouveau vocabulaire.

Contact : ana.zappa@univ-amu.fr

Comment le cerveau traite-t-il l’information visuelle associée aux sons de la parole ?

Nous avons le plaisir de vous annoncer la publication du dernier article de Chotiga Pattamadilok et Marc Sato, chercheur.e.s CNRS au LPL, intitulé « How are visemes and graphemes integrated with speech sounds during spoken word recognition? ERP evidence for supra-additive responses during audiovisual compared to auditory speech processing » dans la revue Brain and Language.

Référence :
Chotiga Pattamadilok, Marc Sato. How are visemes and graphemes integrated with speech sounds during spoken word recognition? ERP evidence for supra-additive responses during audiovisual compared to auditory speech processing. Brain and Language, Elsevier, 2022, 225, ⟨10.1016/j.bandl.2021.105058⟩⟨hal-03472191v2⟩

Document en texte intégral sur HAL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03472191v2

Résumé :
Les gestes articulatoires et l’orthographe sont les deux principales informations visuelles qui sont étroitement liées à la parole. Il existe cependant peu d’études qui cherchent à savoir si les associations entre les sons de parole et chacune de ces informations visuelles s’appuient sur le même, ou sur différents, processus cognitifs. Notre étude en EEG examine cette question en identifiant les stades de traitement de la parole pendant lesquels ces deux formes d'association audio-visuelle ont lieu.

Contact : chotiga.pattamadilok@lpl-aix.fr

Quel modèle éducatif pour les enfants sourds en Tunisie ?

Nous avons le plaisir de vous annoncer la publication de l’article Preliminary Considerations on the Development of a Bicultural Trilingual Education Model for Deaf Children in the Tunisian Context co-écrit par Aymen Nefaa (doctorant LPL-AMU), Leïla Boutora (LPL-AMU) et Núria Gala (LPL-AMU).

L’article est publié par la revue Frontiers in Education et il est disponible en accès libre.

Référence : Nefaa A, Boutora L and Gala N (2022) Preliminary Considerations on the Development of a Bicultural Trilingual Education Model for Deaf Children in the Tunisian Context. Front. Educ. 6:750584. https://doi.org/10.3389/feduc.2021.750584

Résumé : Nous explorons les pistes pour développer un modèle éducatif pour les enfants sourds tunisiens basé sur les ancrages théoriques du modèle bilingue biculturel occidental. Ce modèle prendrait en charge l’environnement diglossique et plurilingue Tunisien à travers l’inclusion de la Langue des Signes Tunisienne et l’Arabe Dialectal Tunisien comme cultures langagières de départ pour l’apprentissage d’une troisième langue, l’Arabe Moderne Standard. L’applicabilité de ce modèle trilingue biculturel dépend des attitudes des différents acteurs dans l’éducation des enfants sourds tunisiens envers les deux langues de départ incluses dans ce modèle. Une étude des attitudes des différents acteurs dans l’éducation des enfants sourds en Tunisie doit être faite pour pouvoir vérifier l'applicabilité potentielle du modèle trilingue biculturel proposé.

Contact : aymen.nefaa@univ-amu.fr