Le rôle des émotions dans l’apprentissage des mots abstraits

Dans le cadre de l’appel 80|Prime du CNRS, le financement du projet de thèse porté par Johannes Ziegler (LPC) et Núria Gala (LPL) a été retenu parmi les lauréats 2021 !

Titre : The role of semantic neighborhoods and emotion in the learning of abstract words: from embodied linguistic theory to classroom interventions (LAW)

Résumé : Acquérir des mots nouveaux est crucial dans les apprentissages, or il s’agit d’une tâche difficile, surtout en ce qui concerne l’acquisition de mots abstraits. En partant de l’hypothèse que les émotions ont un impact plus important dans les représentations et les traitements des mots abstraits, le rôle des émotions associées aux mots abstraits sera étudié et testé auprès d’enfants scolarisés. Le but de cette thèse sera donc d’étudier et tester les propriétés psycholinguistiques, sémantiques et émotionnelles des mots abstraits et concrets, et in fine proposer une application d’aide à la lecture qui fournira des aides contextuelles pour les mots abstraits (notamment, des associations d’informations émotionnelles).

Direction de la thèse : Johannes Ziegler & Núria Gala

 

Image par Sofía López Olalde de Pixabay

Et si les machines pouvaient nous rendre plus humains ?

Magali Ochs (LIS), Roxane Bertrand, Noël Nguyen et Philippe Blache (LPL/ILCB) viennent de co-publier un article sur le site d’information « The Conversation ». Celui-ci étudie la question de l’intelligence sociale et émotionnelle des robots et personnages virtuels ainsi que de son impact sur le comportement humain. Pour illustrer cela, ils présentent plusieurs exemples de projets scientifiques menés par des équipes internationales et également par le LPL et ses partenaires.

Lien vers l’article : https://theconversation.com/et-si-les-machines-pouvaient-nous-rendre-plus-humains-150001

Image par StockSnap de Pixabay

Peut-on reproduire des émotions authentiques?

Le LPL est heureux de vous annoncer que le projet COMEDIA, soumis par Caterina Petrone et Maud Champagne-Lavau en partenariat avec l’Institut de l’Image, a été retenu dans le cadre de l’appel d’offres Pépinière d’Excellence (A*Midex).

COMEDIA : COMparaison des Émotions Des Inexpérimentés et des Acteurs
A la sortie du cinéma, on se retrouve souvent à juger si les acteurs sont bons par rapport, par exemple, à leur capacité à produire des émotions de façon « convaincante ». Cependant, dans la recherche sur les émotions, il est débattu (1) s’il est possible de distinguer les émotions produites naturellement des émotions joués par les acteurs (2) si les acteurs et les inexpérimentés dans les arts dramatiques suscitent les mêmes effets chez les auditeurs. Ce projet vise à étudier le réalisme des émotions (c’est-à-dire, la capacité des acteurs de reproduire des émotions authentiques), en comparant la prosodie et les expressions faciales des acteurs professionnels vs. non-professionnels et ses effets sur les auditeurs. Cet objectif sera atteint grâce à un nouveau partenariat entre le LPL et l’Institut de l’Image, visant à combiner les méthodes de la linguistique expérimentale et la réflexion théorique.

Partenaires du projet :
-Caterina Petrone (LPL)
-Maud Champagne-Lavau (LPL)
-Sabine Putorti (Institut de l’Image, Aix en Provence)