Repenser les formes de présence à l’heure des visio-conférences

Christelle Combe (LPL/AMU) a contribué à l’ouvrage Fabrique de l’interaction parmi les écrans. Formes de présences en recherche et en formation qui vient d’être publié aux Ateliers de sens public. 

L’ouvrage est disponible en libre accès dans une version HTML augmentée, en PDF, ainsi que dans d’autres formats. Le projet, porté par Christine Develotte, comprend les contributions d’Amélie Bouquain, Tatiana Codreanu, Christelle Combe, Morgane Domanchin, Mabrouka El Hachani, Dorothée Furnon, Jean-François Grassin, Justine Lascar, Samira Ibnelkaïd, Joséphine Rémon et Caroline Vincent.

 Résumé

Qu’est-ce que la présence aujourd’hui ? Comment adapter et s’approprier les nouvelles formes de présence dans un contexte de recherche ? Comment former les futur·e·s chercheur·e·s à distance ? Quelles sont les implications de l’environnement numérique sur le travail d’équipe ?

À l’heure où la visioconférence devient norme, où la plupart de nos échanges ont lieu à travers un écran, cet ouvrage propose un ensemble de réponses – une boîte à outils conceptuels – adaptées aux nouvelles réalités et expériences de la vie de chercheur·e·s. Ces concepts et méthodes ici créés sont applicables à l’étude de toute situation d’interaction par écran, formelle et informelle (contexte professionnel, institutionnel, interpersonnel, etc.).

Avec une approche interdisciplinaire, il étudie les différents aspects des interactions par écran et analyse les effets des artefacts (robots de téléprésence) et des plateformes de visioconférence dans un contexte hybride mêlant présence et distance : co-construction de l’attention, émergence d’une intercorporéité, nouvelles normes de politesse, effets de présence, gestion des bugs et des ratés, impact sur la formation des doctorant·e·s… Les auteur·e·s, en se choisissant comme propre objet d’analyse, posent ici les bases d’une éthologie réflexive visuelle plaçant la multimodalité, le vécu subjectif et la sensorialité au cœur de l’analyse des interactions, de l’observation à la diffusion scientifiques.

En cohérence avec l’objet du livre, son format et son mode de production ont permis l’expérimentation d’un nouvel écosystème de publication basé sur des environnements de travail collaboratif à distance et sur la libre diffusion du savoir.

Lien vers la version augmentée :  https://ateliers.sens-public.org/fabrique-de-l-interaction-parmi-les-ecrans/index.html

Projet ANR MRSEI 2019 accepté !

Le LPL a le plaisir de vous annoncer que le projet « Conversational Dynamics in multimodal computer-mediated communication for Foreign Language Education » (CoDyFLE) porté par Marco Cappellini (LPL/AMU) dans le cadre de l’appel ANR 2019 « Montage de Réseaux Scientifiques Européens ou Internationaux » (MRSEI) a été retenu par le comité de sélection.

Ce projet compte parmi ses partenaires les institutions suivantes : Université Clermont – Auvergne – Laboratoire de Recherches sur le Langage, Trinity College Dublin, Università del Salento, Groningen University, Universidad Autonoma Madrid, Universitad Oberta de Catalunya, Open University, Polytechnic University Hong Kong, Arizona State University, Ayni, 7-Speaking.

Membres du LPL : Marco Cappellini (porteur), Christelle Combe, Marion Tellier et Brigitte Bigi

Résumé :