Dyslexique (ou pas), comment active-t-on les codes phonologiques pendant la lecture ?

Les codes phonologiques jouent un rôle primordial dans l’apprentissage de la lecture. Dans un article qui a été publié fin juillet dans la revue Annals of Dyslexia, Ambre Denis-Noël (jeune docteure) et Chotiga Pattamadilok (chargée de recherche CNRS) - en collaboration avec deux collègues du LPC Marseille - étudient notamment l’activation de ces codes chez les normo-lecteurs et les lecteurs dyslexiques en traçant leurs mouvements oculaires...

Référence :
Ambre Denis-Noel, Chotiga Pattamadilok, Eric Castet, Pascale Colé (2020).
Activation time-course of phonological code in silent word recognition in adult readers with and without dyslexia. Annals of Dyslexia, Springer Verlag. hal-02616440

Résumé :
Comment les dyslexiques et les normo-lecteurs activent-ils les codes phonologiques pendant la lecture ? Pour répondre à cette question, nous avons enregistré les mouvements oculaires de différents types de lecteurs. Nous avons mis en évidence 1) une activation tardive des codes phonologiques chez les dyslexiques ; 2) des profils hétérogènes chez les normo-lecteurs en fonction de leur style de lecture : les lecteurs « phonologiques » montrent une activation précoce de ces codes, les lecteurs « sémantiques » ne semblent pas les activer. Nos résultats renforcent l'hypothèse du lien entre le profil de lecture et la force/l'automaticité des connexions entre les différents codes du langage.

Lien vers l'article complet: https://rdcu.be/b5Qvw
Lien vers l'archive HAL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02616440

Crédit images : Pixabay
Dernière mise à jour : 27 juillet 2020