Quels sont les effets des indices régionaux sur l’interprétation de l’intonation par les auditeurs corses?

Parution

Cristel Portes et James German, enseignants-chercheurs à Aix-Marseille Université et rattachés au Laboratoire Parole et Langage, viennent de publier un article scientifique dans la revue officielle de l'Association for Laboratory Phonology. Cette étude montre que des indices implicites de la région géographique (Corse vs. Continent) influencent l'interprétation d'un contour intonatif comme une question vs. une assertion par les locuteurs corses du français. La théorie des exemplaires est utilisée pour modéliser comment cet effet est lié au degré de contact d'un individu avec le français continental.

Référence

Portes, C., & German, J. S. 2019 Implicit effects of regional cues on the interpretation of intonation by Corsican French listeners. Laboratory Phonology: Journal of the Association for Laboratory Phonology 10(1): 22, pp. 1–26.

Accès à l'article en accès libre

DOI: https://doi.org/10.5334/labphon.162

Abstract

It is now well documented for different varieties of English that the speech production and perception systems rapidly adapt to contextual social cues. This adaptation is sensitive not only to speaker social identity but also to implicit social cues, suggesting that the underlying mechanism is automatic rather than controlled. While it has recently been shown that the interpretation of intonation depends on segmental cues to sociolect within the same utterance, the present study explores whether it also depends on implicit contextual social cues. Starting from the observation that a specific type of intonational contour is used differently in Corsican French and Continental French, we tested whether Corsican French listeners interpret this contour differently depending on which dialectal region is evoked by a visual cue. The results are consistent with this hypothesis, thus providing evidence for implicit social adaption in a new domain of linguistic behavior, specifically, the prosody-meaning interface. We describe an exemplar-based model of our results demonstrating that such models can be readily extended to capture the effects found by the present study.

Keywords   Intonation, sociophonetics, speech perception, implicit social adaption, Corsican French

Étudier les causes de l’effort vocal pour améliorer la prise en charge orthophonique

Publication à paraître

Corrélats acoustiques de l’effort vocal : contraintes externes et traits de personnalité
A. Mattei (a,b), T. Legou (b), A. Cardeau (c), J. Le Goff (c), A. Lagier (b), A. Giovanni (a,b)
(a) Service d'oto-rhino-laryngologie, AP–HM, CHU La Conception, 13005 Marseille, France
(b) UMR7309, Aix Marseille université, CNRS, LPL, 13100, Marseille, France
(c) Aix Marseille université, 13000 Marseille, France

Lien vers l'article scientifique
On en parle sur le site Web de l'INSHS-CNRS

Résumé (vulgarisé)

Introduction : Chez le sujet sain, l’effort vocal peut être considéré comme une adaptation naturelle à une situation de communication difficile. Lorsqu'il devient chronique ou est employé de manière inadaptée, il peut aboutir à un forçage vocal, lui-même impliqué dans l’apparition de certains problèmes de voix. Différents facteurs interviennent dans le déclenchement et l'entretien du forçage vocal. Certains correspondent à des contraintes externes (l’environnement et les obstacles à la communication auxquels le locuteur doit faire face) et d'autres à des contraintes internes (liées à l’individu et à la perception qu’il a de ces obstacles et de leur importance). La compréhension de cette interaction et du comportement vocal qui en résulte semble être essentielle pour l'efficacité de la prise en charge orthophonique des problèmes de voix dans lequel un forçage vocal intervient. Notre objectif était d’élaborer un protocole expérimental permettant d’étudier l’effort vocal généré par l’introduction d’obstacles à la communication et la relation entre celui-ci et certains traits de personnalité.
Matériel et méthodes : Le protocole expérimental consistait en un jeu interactif dans lequel le sujet devait donner au premier examinateur des consignes pour qu’il réalise différentes positions avec ses bras et ses jambes, en utilisant ou non des accessoires. La situation Contrôle était réalisée sans contrainte de communication puis il était introduit une Contrainte de Distance (augmentation de la distance entre le sujet et le premier examinateur) et une Contrainte Temporelle (génération d’un stress de performance en plaçant le sujet en compétition avec les autres). Les paramètres vocaux étudiés comprenaient l'intensité de la voix et sa hauteur (voix plus ou moins aigüe). Chaque sujet était par ailleurs soumis au test de personnalité NEO FFI-R qui étudie notamment la tendance intravertie ou extravertie des sujets.
Résultats : L'étude a porté sur 41 femmes âgées de 18 à 52 ans. L'intensité et la hauteur vocales augmentaient significativement lors de l’introduction des contraintes, soit une voix plus forte et plus aigüe en cas de stress et d’éloignement de l’interlocuteur. Il n’a en revanche pas été mis en évidence de lien entre ces variations et les résultats obtenus au test de personnalité.
Conclusions : Ce protocole permet d’étudier l’impact d’obstacles physiques mais aussi émotionnels dans l’effort vocal. Le lien entre effort vocal et traits de personnalité n'a pas été démontré donc une étude avec des effectifs supérieurs serait nécessaire afin d’étudier les facteurs psychologiques induisant une tendance au forçage vocal pour ensuite mieux le prendre en charge à l’occasion d’une rééducation orthophonique.

Références
[1] Giovanni A, Aumelas E, Chapus E, Lassale A, Remacle M, Ouakine M. Le forçage vocal et ses conséquences. Ann Otolaryngol Chir Cervicofac. 2004,121(4):187-196.
[2] Cheyne HA, Kalgaonkar K, Clements M, Zurk P. Talker to listener distance effects on speech production and perception. J Acoust Soc Am. 2009 Oct;126(4):2052-60.
[3] Dietrich M, Verdolini Abbott K. Vocal function in introverts and extraverts during a psychological stress reactivity protocol. J Speech Lang Hear Res. 2012 Jun;55(3):973-87.
[4] Roy N, Bless DM, Heisey D. Personality and Voice Disorder : A Superfactor Trait Analysis. J Speech Lang Hear Res. 2000 Jun;43(3):749-68.
[5] Roy N, Bless DM. Personality traits and psychological factors in voice pathology: a foundation for future research. J Speech Lang Hear Res. 2000 Jun;43(3):737-48.
[6] Costa PT, McCrae RR. Domains and facets: hierarchical personality assessment using the revised neo personality inventory. J Pers Assess. 1995 Feb;64(1):21-50.
[7] Costa PT, McCrae RR. A contemplated revision of the NEO Five Factor Inventory. Pers indiv differ. 2004,36:587-596.
[8] Digman JM. Personality structure: emergence of the five-factor model. Annu rev psychol. 2000,41:417-440.
[9] Huang DZ, Minifie FD, Kasuya H, Lin SX. Measures of vocal function during changes in vocal effort level. J Voice. 1995 Dec;9(4):429-38.
[10] Pelegrin-Garcia D, Smits B, Brunskog J, Jeong CH. Vocal effort with changing talker-to-listener distance in differents acoustic environments. J Acoust Soc Am. 2011 Apr;129(4):1981-90.
[11] Traunmüller H, Eriksson A. Acoustic effects of variation in vocal effort by men, women, and children. J Acoust Soc Am. 2000 Jun;107(6):3438-51.
[12] Cipriano M, Astolfi A, Pelegrín-García D. Combined effect of noise and room acoustics on vocal effort in simulated classrooms. J Acoust Soc Am. 2017 Jan;141(1):EL51.
[13] Bottalico P. Speech Adjustments for Room Acoustics and Their Effects on Vocal Effort. J Voice. 2017 May;31(3):392.e1-392.e12.
[14] Giovanni A, Assaiante C, Galmiche A, Vaugoyeau M, Ouaknine M, Le Huche F. Vocal forcing and posture: experimental studies on normal subject. Rev Laryngol Otol Rhinol (Bord). 2006;127(5):285-91.
[15] Lagier A, Vaugoyeau M, Ghio A, Legou T, Giovanni A, Assaiante C. Coordination between posture and phonation in vocal effort behavior. Folia Phoniatr Logop. 2010;62(4):195-202.
[16] Hantzakos A, Remacle M, Dikkers FG et al. Exudative lesions of Reinke’s space: a terminology proposal. Eur Arch Otorhinolaryngol (2009) 266:869–878.
[17] El Uali Abeida M, Fernández Liesa R, Vallés Varela H, García Campayo J, Rueda Gormedino P, Ortiz García A. Study of the influence of psychological factors in the etiology of vocal nodules in women. J Voice. 2013 Jan;27(1):129.e15-129.e20.
[18] Roy N, Bless DM, Heisey D. Personality and voice disorders: a multitrait-multidisorder analysis. J Voice. 2000 Dec;14(4):521-48.
[19] Mattei A, Revis J, Giovanni A, Personality traits inventory in patients with vocal nodules. Eur Arch Otorhinolaryngol, 2017:274:1911–1917.
[20] McHugh-Munier C, Scherer KR, Lehmann W, Scherer U. Coping strategies, personality, and voice quality in patients with vocal fold nodules and polyps. J Voice. 1997 Dec;11(4):452-61.