Covid-19 : réflexions sur la distanciation sociale… et un défi pour les futur.e.s enseignant.e.s de FLE !

07 April 2020 par Claudia Pichon-Starke


« Confinement » et « continuité des apprentissages » riment malheureusement aussi avec « inégalités numériques » et « précarité sociale » chez de nombreux élèves et étudiant.e.s. Côté enseignant.e.s, on doit faire preuve de beaucoup de créativité et de persévérance pour concevoir et organiser les cours à distance. Et pourquoi pas faire de l’actualité un sujet de cours, et encore mieux, un temps d’expression et d’échange? Voici quelques exemples dénichés dans les cursus des collègues enseignant.e.s en Sciences du langage :

Ainsi, Marion Tellier (LPL-AMU) a réalisé un cours en ligne intitulé "Geste, parole et pensée" en Licence SCL, dont la séance du 26 mars dernier portait sur la "Proxémie et distanciation sociale au temps du coronavirus" [Lien : https://amubox.univ-amu.fr/s/bZGNY5Q9Jwm44NT]. En prenant l’exemple des files d’attentes, elle s’interroge ici sur les distances proxémiques respectées par les personnes en fonction des différentes cultures (et régions) et celles qui sont souvent imposées lors de crises sanitaires, telle que la pandémie Covid-19.

De leur côté, les étudiants du Master 1 SCL, spécialité didactique du FLE en situation de plurilinguisme (Christelle Combe, LPL-AMU), ont monté des courts-métrages autour du confinement dans le cadre du cours « Elaborer des projets alliant créativité et apprentissage », section : monter un projet cinéma en classe de FLE [Lien : https://amubox.univ-amu.fr/s/GmHMWZYMnxXRZPQ]. Le but de l’exercice étant - pour les futur.e.s enseignant.e.s de FLE – de relever le défi de concevoir une petite initiation au langage cinématographique et de parvenir à réaliser un très court-métrage dans des contextes difficiles (peu de moyens, travail collaboratif en situation de confinement).

A lire aussi