13 December 2018

Soutenance de Anaig Pénault

La prochaine soutenance aura lieu le 13 décembre...

Anaig Pénault

soutiendra sa thèse de doctorat en sciences du langage intitulée
« Les énoncés non-phrastiques en français oral, une analyse intégrant les niveaux syntaxique, sémantique et interactionnel »

Le jeudi 13 décembre 2018 à 14h00
au Laboratoire Parole et Langage (salle B011)

Membres du jury
Myriam Bras, Université Toulouse Jean Jaurès (Rapporteur)
Jonathan Ginzburg, Université Paris Diderot (Rapporteur)
Cristel Portes, Aix-Marseille Université (Présidente)
Laurent Prévot, Professeur, Aix-Marseille Université (Directeur)

RÉSUMÉ
Les énoncés non-phrastiques, en tant que phénomènes particuliers de l’oral, intéressent l’ensemble des niveaux linguistiques mais leur étude n’avait encore jamais abouti à une classification pour le français. Dans nos analyses portant sur des données orales semi-spontanées, nous nous sommes concentrés sur les niveaux syntaxique, sémantique et interactionnel, avec comme objectif d’établir une classification articulant leurs formes et leurs fonctions. La consultation des travaux abordant les phénomènes averbaux et non prédicatifs a mené à une étude comparative des typologies et taxonomies existantes traitant des phénomènes non-phrastiques de l’anglais et de l’espagnol, avec pour résultat une grille d’analyse inclusive de critères des trois niveaux d’analyse choisis. Notre étude de corpus de ces phénomènes a débuté par l’extraction objective et la sélection des séquences non-phrastiques au sein de trois corpus existants (CID, MapTask-AIX, DVD). L’analyse du jeu de données à l’aide du cadre de la macrosyntaxe a permis la classification des séquences en catégories syntaxico-discursives. L’étude des indices d’intégration syntaxique de nos séquences ainsi que leur deux modes syntaxiques d’intégration au contexte, l’ajout et le remplacement, a confirmé notre hypothèse concernant le pouvoir de désambiguïsation limité du niveau syntaxique. L’ examen des indices sémantiques et pragmatiques d’intégration a abouti à l’identification de trois modes sémantiques d’intégration des énoncés non-phrastiques à leur source: la redondance, l’ajout et le remplacement. L’identification et la caractérisation de relations fonctionnelles d’ordre sémantique et interactionnel reliant les énoncés à leur source a permis de constituer un inventaire systématique des fonctions. La dernière étape de notre travail, qui synthétise les analyses menées, comporte une typologie des énoncés non-phrastiques constituée de quatre types : les prophrases simples ou à topique contrastif et les fragments à source linguistique ou extralinguistique. Elle comporte également notre classification articulant les modes d’intégration sémantique et les fonctions des énoncés non-phrastiques. Enfin, nous présentons un modèle d’interprétation ainsi qu’un modèle d’intégration applicables à tous les types d’énoncés non-phrastiques.

13 December 2018, 14h0017h00
Laboratoire Parole et Langage, salle B011, 5 avenue Pasteur, Aix-en-Provence

Prochains évènements

Retour à l'agenda