Soutenance Ulrike Albers

Soutenance de thèse

Mardi 10 décembre à 14h

Laboratoire Parole et Langage - 5 avenue Pasteur - 13100 Aix-en-Provence - Salle A003

Ulrike Albers

(LPL-AMU)

Le syntagme nominal en créole réunionnais : forme et interprétation

Sous la direction de Georges Daniel Véronique

Jury :

Enoch O. ABOH, University of Amsterdam, Rapporteur
Patricia CABREDO HOFHERR, UMR 7023 SFL-CNRS & Paris 8, Rapporteur
Claire BEYSSADE, Université Paris 8, Examinateur
Sybille KRIEGEL, LPL & Université d’Aix-Marseille, Examinateur
Georges Daniel VÉRONIQUE, LPL & Université d’Aix-Marseille, Directeur de thèse

Soutenance Noémie Guérif

Soutenance de thèse

Jeudi 5 décembre à 15h

Institut National Supérieur du Professorat et de l’Education (INSPE) au 2 avenue Jules Isaac à Aix-en-Provence (Salle Polyvalente)

Noémie Guérif

(LPL-AMU)

L’ENSEIGNEMENT DU VERBE EN FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE : PRATIQUES ENSEIGNANTES EN ACTE

Sous la direction de Marie-Noëlle Roubaud

Jury :

  • Jean-Louis CHISS, Professeur émérite à l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3
  • Joaquim DOLZ, Professeur à l’Université de Genève
  • Marie-Noëlle ROUBAUD, Maîtresse de conférences-HDR à l’Université d’Aix-Marseille, Directrice de thèse
  • Marion TELLIER, Professeure à l’Université d’Aix-Marseille
  • Frédéric TORTERAT, Professeur à l’Université de Montpellier

Soutenance Camille Galant

Soutenance de thèse

Vendredi 13 décembre 2019 à 14h

En salle de thèse n° 2, faculté de médecine, Marseille

Camille Galant

(LPL-AMU)

Contribution à l’étude des troubles du rythme de la parole après chirurgie pour cancer du larynx

Sous la direction de Antoine Giovanni et Nicolas Fakhry

Jury :

  • Dominique Morsomme, Laboratoire PsyNcog (Lièges)  –  Rapporteur
  • Lise Crevier-Buchman, Laboratoire de Phonétique et Phonologie (Paris)  –  Rapporteur
  • Fabrice Hirsch, Laboratoire Praxiling (Montpellier)  –  Examinateur
  • Antoine Giovanni, LPL (Aix en Provence)  –  Directeur
  • Nicolas Fakhry, LPL (Aix en Provence)  –  Co-Directeur

Soutenance Elora Rivière

Soutenance de thèse

Vendredi 15 novembre 2019 à 9h

Laboratoire Parole et Langage, salle de conférences B011, 5 avenue Pasteur, Aix-en-Provence

Elora Rivière

(LPL-AMU)

Etude de l’importance relative des contraintes linguistiques et extralinguistiques conduisant à la compréhension de l’ironie.

 Sous la direction de
Maud Champagne-Lavau

Jury :

  • Maud CHAMPAGNE-LAVAU, Directrice de thèse : Directrice de recherche, CNRS, France
  • Stéphanie CAILLIES, Rapporteure : Professeure, Université de Reims Champagne-Ardenne, France
  • Ira NOVECK, Rapporteur : Directeur de recherche, CNRS, France
  • Virginie DARDIER, Examinatrice : Maître de conférence HDR, Université Rennes II Haute Bretagne, France
  • Didier MAILLAT, Examinateur : Professeur, Université de Fribourg, Suisse
  • Laurent PREVOT, Examinateur : Professeur, Aix-Marseille Université, France

Soutenance Frédéric Puyjarinet

Soutenance de thèse

Jeudi 14 novembre 2019 à 14h30

EA 2991 EuroMov - Montpellier

Frédéric Puyjarinet

(LPL-AMU)

Dysrythmie dans la maladie de Parkinson: le jeu sérieux comme remédiation des troubles de la coordination

 Sous la direction de Simone Dalla Bella et Serge Pinto

Résumé

Soutenance Aurélie Goujon

Soutenance de thèse

Lundi 30 septembre 2019 à 14h

Laboratoire Parole et Langage, salle de conférences B011, 5 avenue Pasteur, Aix-en-Provence

Aurélie Goujon

(LPL-AMU)

Indices d’incompréhension et séquences de réparation dans l’interaction en face-à-face : une analyse multimodale

 Sous la direction de
Marion Tellier et Roxane Bertrand

Résumé   Peu d’études jusqu’à présent se sont intéressées à l’interlocuteur et à l’impact que celui-ci peut avoir sur la production langagière du locuteur principal. Or, l’interaction est un processus collaboratif et n’examiner qu’un des partenaires ne permet pas d’en saisir le processus global, ni les mécanismes qui sous-tendent la production verbale et gestuelle en contexte social.

Dans ce travail, nous nous intéressons aux mouvements de sourcils dans l’interaction en face-à-face en tant que ressource utilisée par les participants pour signaler un problème de compréhension. Notre objectif est de décrire la séquence interactionnelle dans laquelle apparait ce mouvement et les trajectoires interactionnelles dont use le locuteur pour résoudre le trouble de la compréhension qui a surgi.

Nous utilisons les outils qu’offrent la linguistique interactionnelle et la linguistique de corpus, pour mener une analyse systématique de ces phénomènes. Nous nous appuyons sur trois corpus présentant différents degrés de spontanéité et diverses activités interactionnelles. Après avoir identifié et annoté les mouvements de sourcils (haussement et froncement) et les séquences présentant un problème de compréhension (Weigand, 1999 ; Antaki, 2012), nous avons mené une analyse séquentielle sur une soixantaine d’extraits.

Cette recherche met en lumière le rôle des mouvements de sourcils en tant que ressource qui participe à rendre mutuellement reconnaissable un problème de compréhension, mais également en tant qu’indice de désalignement et de réalignement lors de ces dîtes séquences. De plus, nous évaluons les technologies permettant la détection automatique des mouvements de sourcils au travers de comparaisons entre les annotations manuelles et automatiques. Ce travail permet de mieux comprendre les mécanismes de l’interaction sociale dans toute la complexité multimodale qu’ils impliquent.

Soutenance Claire Akiki-Danchin

SOUTENANCE

Claire Akiki-Danchin
Enseigner des disciplines en contexte plurilingue : les atouts de la médiation plurilingue. Etude de cas au Liban

MARDI 9 juillet 2019

UFR ALLSH – 29 avenue Robert Schuman – 13621 – Aix-en-Provence cedex 1 – Salle A203 – bâtiment Egger, 14h

Jury
Aude Brétégnier, PR, Université du Maine,
Marielle Rispail, PR émérite, université de St Etienne
Médéric Gasquet-Cyrus, MCF, AMU-LPL
Sylvie Wharton, PR, AMU-LPL, directrice de thèse

Soutenance Lamiaa Al Sadaaty

SOUTENANCE

Lamiaa Al Sadaaty
Eléments sociolinguistiques de la francophonie égyptienne

LUNDI 8 juillet 2019

UFR ALLSH – 29 avenue Robert Schuman – 13621 – Aix-en-Provence cedex 1 – Salle A203 – bâtiment Egger, 14h30

Jury
Gilles Forlot, PR, INALCO
Foued Laroussi, PR, Université de Rouen
Jean Michel Eloy, PR Emérite, Université d’Amiens
Médéric Gasquet-Cyrus, MCF, AMU-LPL
Sylvie Wharton, PR, AMU-LPL, directrice de thèse

Soutenance de thèse ORL – Alexia Mattei

Alexia Mattei, praticienne hospitalière dans le service ORL de la Conception et nouveau membre du LPL depuis 2019 (équipe POP), soutiendra sa thèse d’exercice le vendredi 5 avril 2019 à la faculté de la Timone en salle de thèse 2 (1er étage) à 18h15.

Celle-ci porte sur « La fraction vasculaire stromale autologue d’origine adipeuse dans le traitement des lésions cicatricielles des cordes vocales » (ou en simplifié La thérapie cellulaire en laryngologie !).

Contact : ALEXIA . MATTEI [at] ap – hm . fr

Soutenance de Anaig Pénault

Anaig Pénault

soutiendra sa thèse de doctorat en sciences du langage intitulée
« Les énoncés non-phrastiques en français oral, une analyse intégrant les niveaux syntaxique, sémantique et interactionnel »

Le jeudi 13 décembre 2018 à 14h00
au Laboratoire Parole et Langage (salle B011)

Membres du jury
Myriam Bras, Université Toulouse Jean Jaurès (Rapporteur)
Jonathan Ginzburg, Université Paris Diderot (Rapporteur)
Cristel Portes, Aix-Marseille Université (Présidente)
Laurent Prévot, Professeur, Aix-Marseille Université (Directeur)

RÉSUMÉ
Les énoncés non-phrastiques, en tant que phénomènes particuliers de l’oral, intéressent l’ensemble des niveaux linguistiques mais leur étude n’avait encore jamais abouti à une classification pour le français. Dans nos analyses portant sur des données orales semi-spontanées, nous nous sommes concentrés sur les niveaux syntaxique, sémantique et interactionnel, avec comme objectif d’établir une classification articulant leurs formes et leurs fonctions. La consultation des travaux abordant les phénomènes averbaux et non prédicatifs a mené à une étude comparative des typologies et taxonomies existantes traitant des phénomènes non-phrastiques de l’anglais et de l’espagnol, avec pour résultat une grille d’analyse inclusive de critères des trois niveaux d’analyse choisis. Notre étude de corpus de ces phénomènes a débuté par l’extraction objective et la sélection des séquences non-phrastiques au sein de trois corpus existants (CID, MapTask-AIX, DVD). L’analyse du jeu de données à l’aide du cadre de la macrosyntaxe a permis la classification des séquences en catégories syntaxico-discursives. L’étude des indices d’intégration syntaxique de nos séquences ainsi que leur deux modes syntaxiques d’intégration au contexte, l’ajout et le remplacement, a confirmé notre hypothèse concernant le pouvoir de désambiguïsation limité du niveau syntaxique. L’ examen des indices sémantiques et pragmatiques d’intégration a abouti à l’identification de trois modes sémantiques d’intégration des énoncés non-phrastiques à leur source: la redondance, l’ajout et le remplacement. L’identification et la caractérisation de relations fonctionnelles d’ordre sémantique et interactionnel reliant les énoncés à leur source a permis de constituer un inventaire systématique des fonctions. La dernière étape de notre travail, qui synthétise les analyses menées, comporte une typologie des énoncés non-phrastiques constituée de quatre types : les prophrases simples ou à topique contrastif et les fragments à source linguistique ou extralinguistique. Elle comporte également notre classification articulant les modes d’intégration sémantique et les fonctions des énoncés non-phrastiques. Enfin, nous présentons un modèle d’interprétation ainsi qu’un modèle d’intégration applicables à tous les types d’énoncés non-phrastiques.